Je n’ai pas inventé tout ce qu’il y a dans ma tête – Une conception quantique et biologique des liens corps esprit à l’usage du « psy » et de son patient.

(1 avis client)

Sujet principal : Psychothérapie des mémoires du passé

Auteur : Francis BUSSAT
Éditeur : Persée
Date de parution : 2011
ISBN : 978-2-35216-959-8
Nombre de pages : 226

Description

Le traitement psychothérapeutique aujourd’hui est confronté à plusieurs difficultés théoriques majeures. Le psychisme est envisagé aujourd’hui comme un « agrégat » immatériel et mystérieux : des désirs plus ou moins inavouables, des émotions plus ou moins refoulées, des représentations mentales plus ou moins fonctionnelles. Nous n’en connaissons cependant ni la « substance », ni vraiment les lois qui le régissent.

Nous connaissons mal les liens corps esprit. Les connaissances établies grâce aux neurosciences, à la chimie, à l’imagerie cérébrale ne permettent pas au professionnel d’envisager avec assurance la restauration de ces liens corps esprit. Le « psy », quant à lui, fait le lien corps esprit par le sens donné au symptôme. La thèse évoquée par le titre de cet ouvrage va à l’encontre de la « culture psy » actuelle : Le postulat dominant de notre culture est que « ce n’est pas tant ce qu’on nous fait qui détermine ce que nous sommes, mais davantage ce que nous faisons de ce qui nous a été fait ».

Certes nous savons que processus psychique a lieu. Mais une donnée scientifique de taille n’existait pas dans la culture « psy » et littéraire du siècle dernier : c’est l’intrication quantique (le mélange des psychismes). Même si certains avaient pressenti ce mélange, les champs psychiques intriqués ne sont pas aujourd’hui traités consciemment de façon distincte. Avec de telles limites conceptuelles et techniques, l’impact du traitement psychothérapeutique reste pour ces raisons encore assez peu prévisibles. Pour offrir un traitement psychothérapeutique pleinement intégratif, c’est-à-dire restaurer les liens corps esprit là où ils ont été altérés, il m’a semblé nécessaire d’identifier :

1) les constituants du psychisme,
2) les dénominateurs communs au corps et à l’esprit, et enfin
3) comment ils fonctionnent en tandem.

Les trente années que j’ai consacrées à ces questions ont abouti à l’élaboration d’un modèle qui s’appuie sur la physique quantique, la biologie et la psychologie : Le modèle Psycho Organique des Etats du Moi (POEM). Il offre une autre forme de diagnostic dont découlent des procédures d’interventions inédites. Il permet d’évaluer les risques de rechute somatique ou de récidive criminelle.

1 avis pour Je n’ai pas inventé tout ce qu’il y a dans ma tête – Une conception quantique et biologique des liens corps esprit à l’usage du « psy » et de son patient.

  1. Ronan Le Joncour

    Mise en lien de la composante immatériel de l’humain (monde de la pensée) avec sa composante « matérielle » (monde physio-biologique). Je trouve l’info assez accessible et claire. le contenu du livre donne un éclairage anatomo-physiologique et quantique sur l’articulation possible et nécessaire du « corps / l’esprit ». Enrichissement de la vison dite classique de la psychothérapie et/ou psychanalyse par l’approche personnelle développée par l’auteur. Assemblage de nombreuses données et création d’un modèle qui semble pertinent car agissant sur la causalité des souffrances; évitant les récidives.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *